les examens pendant la grossesse


Plusieurs examens biologiques et échographiques sont actuellement recommandés au cours de la grossesse. Mais, déjà, comment être certain d’avoir une grossesse ?

  • Comment confirmer une grossesse ?

La grossesse est soupçonnée quand il y a un retard des règles inhabituel chez une femme jeune, sans contraception, avec des signes « sympathiques » à type de tension mammaire et de nausées matinales. Trois méthodes permettent de confirmer une grossesse :

1.    Les tests urinaires de la grossesse sont pratiqués sur les premières urines matinales. Ils sont fiables s’ils sont utilisés de la manière adéquate.
2.    Le dosage sanguin de la HCG (hormone gonadotrophique chorionique) ;
3.    l’échographie pelvienne permet de visualiser le sac ovulaire dès la cinquième semaine d’aménorrhée (SA).

  • Quels sont les examens biologiques obligatoires ?

1.    Il faut déterminer le groupe sanguin Rhésus de la patiente. Si la patiente est de Rhésus  négatif, il faut associer une recherche d’agglutinines irrégulières tous les mois jusqu’à l’accouchement.
2.    Une sérologie de la toxoplasmose sera faite tous les mois si la patiente n’y est pas immunisée.
3.    Une sérologie de la rubéole si la femme est non immunisée jusqu’à la 18ème semaine d’aménorrhée.
4.    Un dépistage de la syphilis.
5.    Une numération  formule sanguine (NFS) à la recherche d’une anémie ou d’un taux abaissé de plaquettes (thrombopénie).
6.    Une recherche de l’antigène HBs de l’hépatite B.

 

  • Quels sont les examens biologiques recommandés ?

1.    Un test de dépistage du diabète gestationnel (GP75) recommandé au sixième au 6ème mois.
2.    Recherche d’une infection urinaire par un ECBU.
3.    Recherche du portage de Sreptocoque B par un prélèvement vaginal (recommandé au 8ème mois).

  • Faut-il informer quant au dépistage de la trisomie 21 ?

-    L’information sur les possibilités actuelles de dépistage anténatal de la trisomie 21 est obligatoire.
-    Seule l’amniocentèse permet un diagnostic de certitude par l’étude du caryotype fœtal, mais elle comporte un risque de perte fœtale de 0,5 à 1%.
-    L’échographie du 1er trimestre entre 12 et 14 SA  est fondamentale : la moitié au moins des fœtus trisomiques a une clarté nucale excessive (> 95ème percentile) qui, cependant, n’est pas spécifique et peut se voir chez des fœtus normaux ou porteurs d’une autre pathologie (cardiopathies…). Une hyperclarté nucale fait proposer une biopsie du trophoblaste ou une amniocentèse.
-    Le dosage des marqueurs sériques maternels (hCG, alpha-foetoprotéine et œstriol) doit être réalisé entre 15 et 17 SA dans un laboratoire. Il permet de donner un risque biochimique de trisomie 21. Ce risque sera intégré avec le risque lié à l’âge de la parturiente et à celui lié à la clarté nucale. Si ce risque combiné est supérieur à 1/250, il est jugé significatif et l’indication d’une amniocentèse est portée.

  • Combien y a-t-il d’échographies anténatales recommandées ? A quel terme de grossesse faut-il les faire ? et pourquoi ?

-    Trois échographies sont recommandées au cours de la grossesse à 12, 22 et 32 SA respectivement.
-    L’échographie du 1er trimestre est un élément essentiel de la surveillance obstétricale. Elle doit être effectuée entre 12 et 14 SA. Ses objectifs sont :
1.    De confirmer la vitalité de la grossesse.
2.    De confirmer ou de corriger le terme par la mesure de la longueur cranio-caudale et du diamètre bipariétal avec une précision de ± 3 jours.
3.    Un diagnostic précoce des grossesses multiples et de chorionicité.
4.    Un dépistage précoce de certaines malformations (anencéphalie, membres…).
5.    Un dépistage de la trisomie 21 par la mesure de la clarté nucale.

-   Deux autres échographies sont recommandées à 22 et à 32 semaines d’aménorrhée. A chaque examen il faut :
-    Réaliser une biométrie fœtale : diamètre bipariétal, périmètre abdominal et longueur du fémur.
-    Etudier la morphologie fœtale.
-    Apprécier la quantité de liquide amniotique et préciser la position du placenta.
Ces deux examens ont chacun sa spécificité. L’objectif principal est d’étudier :
-    Au deuxième trimestre la morphologie (dépistage des malformations).
-    Au troisième trimestre la croissance (dépistage du retard de croissance et de la macrosomie).

  • Conclusion :

Les examens recommandés ou obligatoires au cours de la grossesse ont pour objectif de dépister des malformations et des infections embryo-foetales. Ils permettent également le diagnostic des pathologies maternelles pouvant interférer avec l’évolution normale de la grossesse.
Les examens doivent être demandés à bon escient  afin de sécuriser la santé maternelle et périnatale.

Main Menu

Dr Khaled BOUDHRAA

 

khaled-boudhraa



cuisine tunisienne