Petits maux de la grossesse

  • Nausées

Celles-ci touchent environ 40% des femmes enceintes. Heureusement, elles ne durent pas pendant toute la grossesse. En effet, elles s'estompent puis disparaissent à partir du troisième mois. Ces nausées surviennent la plupart du temps au réveil, mais sachez que certaines femmes les ressentent à d'autres moments de la journée. En faisant quelques petits gestes simples, vous pourrez améliorer la situation. Ainsi, le matin, ne vous levez pas d'un coup, buvez un verre d'eau avant de poser le pied par terre, fractionnez vos repas et privilégiez les aliments facilement digérables, gardez toujours un moyen de vous resucrer rapidement (sucre, boisson sucrée).

  • Les brûlures d'estomac

Les brûlures d'estomac apparaissent surtout en fin de grossesse. Elles sont dues à différents phénomènes. Ainsi, votre utérus grandit et appuie sur votre estomac, intensifiant ainsi les brûlures et les remontées acides. De plus, la production d'hormones rend certains organes paresseux. L'estomac fait partie de ceux-là : il se vide mal, provoquant ainsi des brûlures. Là encore, il est conseillé de fractionner les repas et de ne pas manger trop d'aliments acides. Il faut leur préférer le lait, les œufs, les légumes verts, les viandes grillées, les pommes de terre.

  • La constipation

Si bien sûr le poids du bébé gêne les contractions de l'intestin, le phénomène est surtout dû, lui aussi, au ralentissement de son activité en raison de la forte production d'hormones. Pour atténuer le problème, rien de tel qu'avoir une alimentation riche en fibres. Pour cela, privilégiez l'absorption de légumes crus et cuits, de fruits, de laitage. Buvez aussi de grands verres d'eau, tout au long de la journée, particulièrement le matin au réveil. Sachez que l'exercice facilite également le travail de l'intestin. Ne prenez, en aucun cas, un laxatif sans en faire part préalablement à votre médecin.

  • Les hémorroïdes

Les hémorroïdes sont une dilatation des veines au niveau du rectum et de l'anus. Elles sont surtout fréquentes en fin grossesse. Comme pour beaucoup des autres maux de la grossesse, elles sont dues aux hormones sécrétées par le placenta. Il faut savoir qu'elles sont aussi liées aux problèmes de constipation. En cas d'apparition, parlez-en à votre médecin, qui vous prescrira un traitement local pour les traiter.

  • La circulation sanguine

Tout comme les hémorroïdes, la mauvaise circulation du sang est liée à la dilatation des veines sous l'effet des hormones. Ce phénomène est également renforcé par l'augmentation du volume sanguin qui entraîne un mauvais retour veineux. Sachez que des gestes simples pourront vous soulager. Ainsi, marchez environ trente minutes par jour, surélevez les pieds de votre lit, passez-vous un peu d'eau froide sur les jambes à la fin de votre douche et ne restez pas debout trop longtemps. Vous pouvez aussi porter des bas spéciaux, prescrits par votre médecin.

  • Le mal de dos

Les maux de dos apparaissent surtout en fin de grossesse, lorsque le ventre commence à prendre beaucoup de volume. En effet, pour compenser le poids de celui-ci, vous avez tendance à cambrer votre ventre, ce qui provoque des douleurs. Pour les limiter, ne restez pas debout trop longtemps, ne faites pas d'effort et portez des chaussures bien confortables. Vous pouvez aussi vous faire prescrire des séances de kinésithérapie par votre médecin.

  • Les troubles du sommeil

Si au début de la grossesse vous ressentez des besoins irrépressibles de dormir, même en journée, en fin de grossesse, vous pouvez rencontrer des difficultés à trouver le sommeil le soir. Rien de plus normal car vous n'êtes pas forcément à l'aise avec votre gros ventre et votre bébé profite souvent que vous vous reposiez pour bouger. De plus les insomnies peuvent être liées à l'accouchement qui se rapproche. Pour favoriser le sommeil, mangez léger, essayez de prendre un bain tiède avant de vous coucher et de boire un lait chaud ou une tisane.

Dr Khaled BOUDHRAA

 

khaled-boudhraa



cuisine tunisienne